Le Blog-Notes Critic

Articles 1 à 3 sur un total de 58

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
Par ordre décroissant

 

 

Résumé :

Les faibles finissent dévorés ». La sentence, aux allures de leitmotiv, s'échappe de la bouche de Saichi Sugimoto, rescapé de la guerre russo-japonaise du début du XXè siècle. Revenu du front couvert de stigmates, il est aussi sans le sou. Il tente alors sa chance sur l’île d’Hokkaido, mais la ruée vers l’or et les chercheurs de pépites sont passés bien avant lui. Le pactole peut se trouver ailleurs, sans écumer les rivières : la rumeur veut qu’un détenu a stocké un magot. Pour l’atteindre, il faut résoudre une énigme dont la clé est imprimée… sur le corps de taulards tatoués. Le défi est de taille, la nature redoutable en ces lieux et la concurrence promet d’être sévère. Qu’importe, sa décision est prise, son but fixé. Un renfort inattendu ne sera pas inutile…


  (cliquez sur le panier pour acheter cet album chez nous)


Notre Avis :

Assurément la nouvelle série manga pour adultes à suivre ! Entre action et humour dans un Japon post-guerre russo-japonaise, l’auteur construit son histoire en toute décontraction, avec son style bien à lui. Le dessin sort de ceux formatés que l’on reçoit à la pelle, avec une patte bien identifiable en plus d’être très loin de désagréable à regarder, bien au contraire !

Le volet « action » de la série est particulièrement bien réalisé, avec des scènes de baston qui laissent pantois devant la gestion des lignes de vitesse, jamais surchargée, toujours justement dosée. En découle un dynamisme certain qui ne s’étend pas seulement au dessin mais aussi au scénario, pas révolutionnaire, et pourtant assez jouissif dans ses rebondissements et dans l’élaboration de personnages tous plus marquants les uns aux autres.


Note 8.5/10  Un ton, une patte, un dynamisme et un humour qui n’est pas sans rappeler une série comme Vinland Saga. Déjà six volumes sortis, et trois de plus d’ici la fin de l’année. L’incontournable du moment en manga seinen.

Mots clés:

Posté dans Critiques Manga par Librairie Critic

Couverture :



Résumé :


               Lorsque Kumi Shiina, jeune policière de Nagano, se retrouve propulsée sur le terrain en haute montagne, elle n’imagine pas à quel point sa vie va en être bouleversée. Très vite, elle fait la connaissance de Sanpo Shimazaki, un fantasque secouriste bénévole qui met ses talents d’alpiniste au service de la police locale et des touristes en difficulté. Sanpo saura-t-il faire partager à la jeune femme son amour pour la montagne, malgré les drames qui s’y produisent ?


Mon Avis  :

                Vertical n’est pas le premier manga traitant l’alpinisme publié en France. L’aventure a commencé avec Le Sommet des Dieux, puis avec Ascension, et peut-être d’autres dont j’ignore l’existence. Pourtant, à aucun moment il me vient l’idée de traiter Vertical dans la même catégorie. Pendant que Le Sommet des Dieux intégrait un aspect polar, Ascension sombrait un peu trop dans l’onirique sur la fin du cycle. Et pendant ce temps, Vertical a une approche beaucoup plus simple – et pourtant ne manquant pas de profondeur – en nous racontant à travers des historiettes la vie de Sanpo, bénévole secouriste expérimenté, ainsi que Kumi, policier néophyte dans le secourisme en montagne.
                Je vous parle de cette série aujourd’hui car j’en vraiment le sentiment d’être le seul à l’adorer. Elle fait en tout cas partie des trop rares nouveautés 2013/2014 en manga à être intéressante. Qu’est-ce qui me rend accroc à ce manga style tranche de vie ? C’est pour moi une série revitalisante malgré tous les drames qui peuvent se passer en montagne. Le personnage de Sanpo est une bouffée d’oxygène, un rayon de soleil qui toujours touche au cœur plutôt qu’à la raison, avec ce côté enfantin qu’on aimerait tous garder pour le restant de notre vie.
                Ensuite, l’aspect histoires courtes. L’intérêt du lecteur est constamment renouvelé avec ce format d’une histoire par chapitre. Ça donne du rythme, et le côté un peu elliptique permet des évolutions au niveau des personnages très intéressantes. C’est aussi une sorte de manière afin de glorifier tous les aspects de notre quotidien (même si je ne vais pas tous les jours en montagne).
                Enfin, il y a l’amour de la montagne, peut-être le thème récurrent de ces mangas sur l’alpinisme, mais à chaque fois avec des tonalités différentes : l’amour mystérieux, l’amour déraisonnable, et ici, l’amour dans sa simplicité. La montagne, c’est aussi une métaphore dans Vertical, un obstacle qui une fois franchit symbolise la fin de nos soucis.

8,5/10  Allez jeter un œil à Vertical, une série rafraichissante contenant de belles leçons de vie avec son dessin aux allures naïves, mais pas dénué de beauté.

Kissifrot

Posté dans Critiques Manga par Kissifrot

Couverture :

Résumé :
Sous un ciel étoilé, alors qu'ils étaient enfants, Mutta et son petit frère Hibito se sont fait une promesse. En 2025, Hibito a réalisé son rêve, il est devenu un astronaute prêt à décoller pour une mission sur la lune. Mutta, quant à lui, est un peu perdu. Au chômage après avoir gratifié d’un coup de boule son supérieur hiérarchique, le voilà rentré dans la maison familiale, coincé entre ses deux parents. Heureusement, un mail de son frère produit un déclic et réveille ses ambitions d'exploration spatiale...


Mon avis :
Je le répète sans cesse, mais les japonais sont très doués lorsqu'on parle de l'espace, cette chose qui a toujours eu le don d'émerveiller les hommes lorsqu'on lève les yeux pour regarder ces petits points lumineux au-dessus de nos têtes. Moins poétique que Planètes ou La Cité de Saturne, Space Brothers s'impose néanmoins comme une œuvre pleine de finesse derrière un humour assez brut de décoffrage (merveilleuse référence au coup de boule de Zidane en 2006, si ça, ce n'est pas fort dans un manga !). Mais justement, vous ne pourrez pas vous départir de ce fou rire qui restera imprimé dans votre corps par quelques courbatures abdominales.


Mais ! Car il y a un mais, l'humour n'est pas le seul pilier sur lequel tient cette très bonne surprise manga. Chûta Koyama joue à merveille sur les sentiments fraternels, ce lien si ambigu, entre compétition et volonté de voir l'autre briller. C'est vraiment dans les personnages que s'exprime toute la finesse de cette nouvelle série (deux volumes parus). Plus qu'observer, on vit par procuration ces rêves d'espace, que ce soit des deux frères ou de quelques-uns de leurs camarades.

Ma petite réserve se situe au niveau du dessin, qui certes sert très bien l'humour, mais reste un peu vide dans les arrière-plans. La priorité est vraiment donnée à l'interaction des personnages, chose bien faites, mais un peu au détriment de beaux plans et décors comme le mériterait ce thème de l'espace. Peut-être cela adviendra-t-il lorsque la lune leur offrira ses bras ? Mais il ne faut pas se laisser rebuter par cela, il faut absolument suivre ce manga passionnant qui touche quelques sujets plus profonds qu'on ne le pense (c'est classé en seinen, donc pour adultes).

7,5/10 Deux frères, un rêve commun, deux parcours totalement différents, un excellent moment de divertissement et de rires.

Kissifrott

Posté dans Critiques Manga par Kissifrot

Articles 1 à 3 sur un total de 58

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
Par ordre décroissant