Couverture :


Résumé :

Bienvenue dans un Londres victorien, étrange et dangereux. Chaque jour, de nouvelles découvertes technologiques viennent améliorer la vie des Londoniens: des dirigeables sillonnent le ciel alors que des automates sont à leur service. Mais sous le vernis du progrès se cachent de sombres événements.

Sir Maurice Newbury et sa charmante assistante Miss Veronica Hobbes doivent enquêter sur le crash d’un dirigeable et la disparition de son pilote automate, tout en investiguant sur les apparitions mystérieuses d’un policier fantôme à Whitechapel...

Mon avis :
Londres, fantômes, zombies, dandy, automates, services secrets de Sa Majesté, laudanum, mystères, aventure...

Il est difficile de caractériser en peu de mots ce livre foisonnant. À la croisée de Sherlock Holmes et d’un roman Steampunk comme Confessions d’un automate mangeur d’opium, cette découverte à mettre au crédit des éditions Éclipse, est une jolie réussite.

Les personnages principaux sont certes un peu convenus, mais ne manquent pas pour autant de panache et on se complet dans cet univers très british, où des éléments originaux perturbent un univers pourtant bien rodé. Tout au long du roman donc l’auteur s’ingénie à nous faire découvrir son univers, ses personnages, familiers et étranges, mais toujours fascinants. On lit à toute vitesse tellement on veut connaitre la suite, frustré parfois que ça ne soit pas plus dense où plus riche… et pourtant si on y prête attention, par-ci par-là, se dessinent les prémisses de ce qui risque de devenir une très bonne série. Un univers bien construit, des personnages plus complexes qu’il n’y parait et qui nous réservent de grosses surprises…

Il y a peu de choses à dire quand il faut critiquer ce genre d’ouvrage ou l’efficacité fait loi : lisez-le, laissez vous embarquer dans l’aventure, découvrez cet univers ! Il y a fort à parier que la suite sera d’autant plus excellente que ce premier tome déjà très bon semble être une simple introduction aux aventures de Newburry et Hobbes.

8/10 Un cocktail bien réussi de beaucoup d’ingrédients aux saveurs toniques et déroutantes… Et ce n’est que la mise en bouche !

Mitificus

Un roman digne des services secrets de Sa majesté ? C’est par ici.