Couverture :

Résumé :
Le Joker s’est à nouveau échappé de l’asile d’Arkham. Il a cette fois pour objectif de prouver la capacité de n’importe quel être humain de sombrer dans la folie après un traumatisme. Pour sa démonstration, il capture le commissaire GORDON et le soumet aux pires tortures que l’on puisse imaginer, à commencer par s’attaquer à sa chère fille, Barbara Gordon.

Notre avis :
Publié par DC Comics puis par Delcourt, créé à l’origine en 1988 et paru en France une année plus tard, Killing Joke est souvent qualifié comme étant l’une des meilleures – voire la meilleure –  aventure de Batman. Source d’inspiration pour les grands réalisateurs ayant fait vivre cette série à l’écran, Killing Joke présente la particularité de développer la relation pour le moins névrosée entre le justicier maqué et son meilleur ennemi, le Joker.
La version Deluxe parue en noir et blanc sublime le trait déjà exceptionnel de Brian Bolland, qui nous aspire dès la première vignette (qui aurait pu croire que la pluie puisse être aussi esthétique ?)

9/10 Le scénario hyper-détaillé d’Alan Moore et la blague sur laquelle se termine le comics en font un indipensable, pour les fans de Batman (et les autres !)